jeudi, janvier 28, 2021
No menu items!
Home Société UNE RIVE LAGUNAIRE DEVENUE DÉPOTOIR

UNE RIVE LAGUNAIRE DEVENUE DÉPOTOIR

La pollution du littoral  ivoirien a des conséquences sur les populations, principalement celles qui vivent dans cette partie du pays. Au quartier petit Paris de Grand-Bassam, ce phénomène devient de plus en plus fréquent. En effet, dans l’après-midi du dimanche 19 avril 2020 à 17 heures, de passage sur la rive de la lagune Ébrié qui débouche sur la ville historique de Bassam, une odeur nauséabonde ‘’flotte’’ dans l’air. Sur les lieux, ce sont des ordures ménagères qui  luttent la place pour faire valoir leur puanteur, dévisageant de ce fait ce cadre.

Selon Jacques Désiré Amon, un riverain, si ce lieu est devenu un dépotoir à ciel ouvert, c’est à cause de certains habitants du quartier. Selon son témoignage, les responsables de ces actes de pollution, profitant de l’obscurité, viennent nuitamment déposer leurs déchets ménagers à cet endroit. « Je ne comprend pas pourquoi des personnes adultes peuvent agir de la sorte. Normalement, ce sont elles qui devraient prendre soin de leur cadre de vie. Mais c’est tout le contraire », s’est-il indigné.

Continuant, Jacques Amon a aussi pointé du doigt les responsables des sociétés de ramassage d’ordures. Selon lui, les camions de ces structures, n’assuraient plus le service dans cette zone, depuis un bon moment. À cet effet, le témoin dit craindre le pire, si les choses ne changeaient pas. « Si rien n’est fait par les autorités, la situation risque de se dégrader davantage et cela au risque de l’image de la ville historique de Grand-Bassam », a-t-il estimé. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments