mardi, janvier 19, 2021
No menu items!
Home Société UNE NUIT DU DESTIN PASSÉE DANS LE SILENCE

UNE NUIT DU DESTIN PASSÉE DANS LE SILENCE

Le mardi 19 mai 2020 marquait le 26e jour du mois de Ramadan. Cette nuit est communément appelée ‘’Nuit de destin’’. Si les autres années, la communauté musulmane sortait massivement pour célébrer ce jour, ce n’est pas le cas de l’année 2020. C’est le constat qui a été fait au quartier Belle Ville dans la commune de Bouaké. Il était 23 heures lorsque que la rédaction a déployé ses journalistes sur le terrain pour s’imprégner de l’évolution de la situation. 

À cet endroit, il n’y avait que des enfants démunis qui faisaient des parades pour soutirer de l’argent aux personnes de bonnes volontés ou à certains fidèles.
En effet, ce triste constat s’explique par le fait du Coronavirus et ses mesures de restriction qui ont été arrêtées. 

Notamment l’interdiction de rassemblement de plus de 200 personnes, le respect strict de la distanciation de 1 mètre et le port obligation des masques. De ce fait, les fidèles n’ont pas pu bénéficier des bienfaits de cette nuit. Notamment, la lecture du Coran, les conférences religieuses et le partage entre frères d’une même communauté.

Notons que pour les musulmans, la nuit de destin est d’une importance capitale. D’ailleurs, selon la sainte parole du Coran : « La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant cette nuit, les Anges ainsi que l’Esprit descendent par la permission de leur Seigneur pour tout ordre », Sourate 97 ; Verset 3 à 4.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments