dimanche, janvier 24, 2021
No menu items!
Home Société CONDUCTEURS, MOLO-MOLO

CONDUCTEURS, MOLO-MOLO

« Trop pressé arrive toujours en retard », nous dit un adage ivoirien.
En tout cas, c’est ce que va vérifier notre malchanceux conducteur de taxi communal.
Il est 19 heures ce 06 février 2019 lorsque M.K, conducteur de taxi communal s’engage sur la voie reliant le quartier de Attoban à la Riviera 2, dans la commune de Cocody.
Ce mercredi-là étant, jour ouvré, il est normal à cette heure de pointe, de constater des embouteillages dans toutes les grandes artères de la capitale ivoirienne.
La file est longue et les véhicules avancent très lentement, comme dans une course d’escargots.
Au milieu des klaxons et des signes d’empressement, certains automobilistes, apparemment plus pressés que les autres, considèrent alors les ruelles des cités environnantes comme des raccourcis pour arriver à destination.

C’est donc ainsi que M.K, au volant de son taxi s’engage dans le quartier en face de Doraville pour tenter de rapidement rejoindre la rue de Abidjan Mall.
Tout allait bien jusqu’à ce qu’une secousse précédée d’un grand bruit s’en prenne du véhicule.
M.K qui n’avait pas fait attention avait roulé sur un morceau de planche qui couvrait le caniveau. La planche avait cédé sous le poids du véhicule qui s’est finalement retrouvé avec les deux roues avant dans le caniveau.
Ce sont des passagers, quatre en tout, qui sortent indemnes mais un peu secoués du véhicule, avec l’aide de quelques passants.
Si aucun blessé n’est à déplorer dans cet accident, le véhicule par contre c’est tout autre chose.
Les deux pneus avant ont éclaté au contact du caniveau et le pare-choc avant du véhicule est cabossé.
M.K dépité songeait déjà aux frais de réparation et à la facture salée que lui adresserait le garagiste.
C’est le lieu de rappeler les automobilistes à beaucoup plus de vigilance sur la route.
o

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments