mardi, janvier 19, 2021
No menu items!
Home Société CALVAIRE DES USAGERS DES BATEAUX AUX HEURES DE POINTE

CALVAIRE DES USAGERS DES BATEAUX AUX HEURES DE POINTE

L’avènement des compagnies de transport lagunaire STL et AQUALINES, en fin d’année 2017, en renfort à la société de transport abidjanais (SOTRA) a particulièrement réjoui les habitants de Yopougon. Ils y ont vu à juste titre une opportunité inespérée d’éviter les embouteillages sur l’autoroute en se rendant et en rentrant du travail. Plus d’un an après, état des lieux.

Avec l’arrivée de STL et AQUALINES de nombreux propriétaires de véhicules habitant à Yopougon et travaillant au Plateau, à Treichville ou ailleurs ont intégré une nouvelle façon de faire : Elle consiste à garer son véhicule à Abobodoumé le matin, à traverser en bateau pour aller travailler et revenir récupérer son véhicule à la descente. Au départ tous ont vanté les avantages de cette pratique et cela comme il fallait s’y attendre a attiré plus de monde. Ainsi désormais c’est la cohue aux heures de pointe le matin à Abobodoumé et le soir de longues files d’attente aux différents débarcadères à Treichville et Plateau.

Pour ceux qui n’ont pas de véhicule, le casse-tête commence dès le matin. Il est en effet fastidieux d’avoir un wôrô-wôrô (taxi communal) ou un taxi qui veuille se rendre à Abobodoumé ou se situent les différentes gares au tarif normal. Ils prennent prétexte de l’embouteillage quasi-permanent au carrefour du Koweït et à l’entrée d’Abobodoumé pour refuser d’y aller. Ce manège est bien plus grave le soir pour regagner son domicile vu le flux d’usagers. Quand vous réussissez au prix de mille efforts à atteindre Abobodoumé, vous n’êtes toujours pas sortis de l’auberge. Autant des fois le temps d’attente peut être de quelques minutes autant des fois vous pouvez attendre des dizaines de minutes.

Chacune des compagnies a ses avantages et ses tares. Ainsi à AQUALINES, les bateaux ne sont pas fréquents et cela rallonge le temps d’attente des usagers. A STL, le gros souci est sans nul doute le non-respect de l’ordre d’arrivée. Ainsi vous pouvez faire le pied de grue des dizaines de minutes et voir des gens à peine arrivés embarquer parce qu’ils/elles ont une connaissance dans le rang. De son côté, la SOTRA recevant élèves, étudiants et « corps habillés » en majorité a également du mal à évacuer ses quais ou règne la plupart du temps un véritable désordre.

Au niveau des bons points dans cette grisaille, l’on peut dire qu’avec la société AQUALINES il y a un respect rigoureux de l’ordre d’arrivée tant au Plateau, à Treichville qu’Abobodoumé. STL et la SOTRA qui renaît tout doucement de ses cendres ont plus de bateaux et sont bien plus réguliers nonobstant des jours sans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments