mardi, janvier 26, 2021
No menu items!
Home Internet CATHERINE DELON ENTRE AU SENAT

CATHERINE DELON ENTRE AU SENAT

La semaine du lundi 1er au dimanche 07 avril 2019, sur les réseaux sociaux ivoiriens, n’aura pas connu de sujets particulièrement saillants mais les internautes n’ont tout de même pas chômé. Ils se sont contentés du peu de grain qu’il y avait à moudre. Ainsi que ce soit au chapitre société, au plan politique et en nécrologie, il y a eu des affaires qui ont réussi à tenir les internautes en haleine.

Au chapitre société, cette semaine, l’audition de la journaliste De Laure Nesmon à la Préfecture de Police d’Abidjan le vendredi 05 avril 2019 apparait comme un des points chauds sur la toile ivoirienne cette semaine. Cette audition qui aux dires de la concernée était consécutive à sa supposée implication dans le récent séjour de l’activiste Kemi Seba en Côte d’Ivoire a mobilisé de nombreux internautes ivoiriens.
L’autre sujet au chapitre société est sans nul doute ce qu’il convient d’appeler l’affaire du jeans de monsieur ASSALE Tiémoko, le tout nouveau maire de la commune de Tiassalé. Pour rappel, l’élu pour célébrer personnellement son premier mariage dans sa commune s’était vêtu d’un pantalon jeans, d’un polo et une veste. L’homme comme il est de coutume a posé avec les heureux mariés et ce sont ces photos publiées qui ont suscité la polémique. Tandis que certains internautes reprochent au maire de se vêtir avec désinvolture pour célébrer un mariage, d’autres, le concerné en tête n’y voient aucun inconvénient reprochant aux premiers cités d’avoir le « complexe du costume ». En tout état de cause les positions sont restées tranchées l’actualité politique n’y a rien changé.

Au plan politique, cette semaine deux principaux sujets ont été croqués par les internautes ivoiriens. Il s’agit d’une part de la nomination des trente-et-trois (33) sénateurs et des dernières sorties du cyber activiste Johnny Patcheco.
Le mercredi 03 avril 2019, un décret portant nomination du tiers des membres du sénat a été pris par le Président de la République. Comme il fallait s’y attendre, la liste a été scrutée et commentée par les internautes. Chaque nommé a vu les raisons apparentes de sa nomination évoquées et cela a donné lieu parfois à de chaudes empoignades écrites. Les empoignades cette fois par l’image et la voix, Johnny Patcheko connaît. L’homme longtemps connu pour son langage fleuri pour s’adresser aux autorités ivoiriennes a semble-il retourné casaque pour s’en prendre vertement au Président Laurent GBAGBO et son entourage. Bien entendu il a de nouveaux laudateurs et forcément de nouveaux adversaires qui chacun à qui mieux-mieux justifient ou condamnent les sorties du cyber activiste.

Rendez-vous la semaine prochaine pour le tour de l’actualité du web ivoirien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments