jeudi, janvier 28, 2021
No menu items!
Home Economie UN COMMERÇANT SUR DEUX ‘’FRONTS’’

UN COMMERÇANT SUR DEUX ‘’FRONTS’’

Tous les matins, comme le lundi 18 mai 2020, Adamo Fousseni quitte sa commune Yopougon pour rallier celle d’Adjamé, où il est propriétaire d’un magasin de chaussures. Une fois sur les lieux, ce commerçant, qui répond au surnom de ‘’Lass’’ dispose son stand à la vue des clients. Ses marchandises sont de différents types. Sur ses bâches dressées à même le sol, le vendeur propose des sandales et ses chaussures accrochées dans son hangar sont du genre ‘’baladeuses’’.

Cependant, même s’il lui arrive parfois de faire de bonnes affaires sur ce site, Lass ne passe pas toutes ses journées là. À partir de 16 heures, le commerçant remballe ses effets, pour rejoindre sa cité du carrefour Oasis de Yopougon. Si pour certains vendeurs, cette heure est synonyme de la fermeture, pour Lass, c’est une occasion d’écouler quelques chaussures de plus. Afin de vendre le maximum de paires, il a choisi de les ‘’liquider’’, selon ses propres termes.

Et ce système lui réussit bien. « Ici, c’est un marché du soir où je casse les prix de mes articles. Les chaussures de 5.000 francs CFA passent à 3.000 ou 2.500 francs CFA. Aujourd’hui, j’ai vendu 7 paires et j’ai eu 21 mille francs CFA. Ce que je n’ai pas gagné à Adjamé le matin. Je suis sur deux fronts, je liquide et ça marche », a-t-il expliqué. À 21 heures, au moment de la fermeture de ce marché du soir, le commerçant rentre chez lui un peu épuisé, mais heureux de ses gains. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments