samedi, janvier 16, 2021
No menu items!
Home Economie NADÈGE TROUVE UN POINT DE CHUTE

NADÈGE TROUVE UN POINT DE CHUTE

Comme nombre de femmes de la ville d’Abidjan, Nadège Gnolou Zike a décidé de travailler en vue de se construire une autonomie financière. De ce fait, elle s’est trouvé un travail dans une entreprise sise à la zone industrielle de la commune de Yopougon. Après deux années passées dans ce travail, elle a décidé de se trouver une autre activité moins contraignante et beaucoup plus rentable.

Ayant compris que la population de son quartier Académie dans ladite commune représente un bon marché de consommation, c’est finalement dans la restauration qu’elle s’est lancée. Ainsi, chaque jour, elle se lève de bonne heure pour se rendre sur son site de vente de semoule de manioc communément appelé attiéké et de poisson frit. Comme d’accoutumé, le vendredi 4 septembre 2020, elle était encore en activité. Au moment où le reporter de PepeSoupe partait à sa rencontre sous le coup de 12 heures 34 minutes, elle s’attelait à servir l’un de ses clients. Chez Nadège, les prix des poissons varient entre 100 et 1000 francs CFA.

Interrogée sur ses revenus, elle dit gagner en moyenne 7 mille francs CFA par jour. Une somme supérieure à ce qu’elle gagnait dans son activité précédente. Aujourd’hui, c’est une jeune dame épanouie qui arrive à subvenir pleinement à ses besoins. De plus, elle épargne une partie de ses revenus pour ses projets.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments