mardi, janvier 19, 2021
No menu items!
Home Economie MICHEL ‘’PULVÉRISE’’ SA GALÈRE

MICHEL ‘’PULVÉRISE’’ SA GALÈRE

Quand il a perdu son métier de vigile au début de cette année, Michel Midori a essayé de mener d’autres activités, sans toutefois y parvenir. Malgré ses échecs en tant que réparateurs d’appareils électro ménagers, puis de décorateur, Michel a toujours cru en lui-même. Pour rebondir, cet habitant du quartier Beau Fort de la ville de Bouaké, a appris à s’adapter à différents genres de métiers. Et depuis, il est passé de vigile à pulvérisateur des champs et des jardins.

Comment vivait-il sa transition ? Le concerné s’est prononcé sur sa nouvelle vie, ce mercredi 27 mai 2020. « J’ai eu la chance d’apprendre plusieurs métiers sur le tas. Cela m’a permis de toucher à différentes activités. Aujourd’hui, j’apporte mon aide aux agriculteurs grâce à mon appareil de pulvérisation. Ma mission est de protéger leurs productions des insectes nuisibles et des mauvaises herbes qui poussent dans leurs champs. Et c’est avec plaisir que je le fais », s’est-il félicité.

Les prestations de Michel ont un coût qui varie en fonction de la superficie des différentes parcelles à traiter et de ses déplacements. « Il arrive des fois où des jardiniers qui ont entendu parler de la qualité de mes services me sollicitent. Dans ce cas, vous convenez avec moi que mes prix augmentent. Sinon que dans ma zone, vu les rapports quotidiens entre les agriculteurs et moi, nous nous accordons sur de tarifs qui nous arrange. En une semaine de travail, je gagne environs 40 mille francs CFA », a-t-il conclu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments