mercredi, janvier 20, 2021
No menu items!
Home Economie L'HISTOIRE D'ANICET

L’HISTOIRE D’ANICET

C’est depuis ses basses classes, précisément au Cours moyens deuxième année (CM2), dans le village de Zede- Kan, que Anicet Konan va manifester son intérêt pour la coiffure. En effet, c’est dans cette localité située à 5 kilometres de Béoumi que ”Sheney”, comme l’appellent intimement ses proches, développe une passion pour ce corps de métier. « Rien que voir des personnes coiffer leurs semblables me plaisait beaucoup » s’est-il souvenu.

De fil en aiguille, il s’est investi davantage dans cette activité pendant les 7 années où il s’est installé à Vavoua. Là bas, il se formait auprès de ses amis en coiffant les plus petits. Pendant les périodes de fêtes, il s’en sortait avec la somme de 30 mille francs. Après la ville de Séguéla où il a dû se rendre pour des raisons indépendantes de sa volonté, il suit les conseils d’une de ses proches qui lui demande de rentrer à Bouaké, car cette ville serait propice pour le succès de son activité.

Ainsi, abnégation et détermination, Anicet s’est mis au travail en se formant de plus en plus à l’utilisation de la tondeuse comme outil de travail. « Depuis 6 mois que je suis ici au quartier beaufort, je peux me retrouver avec  30.000 en fin de semaine>>, a-t-il affirmé le jeudi 25 juin 2020. À l’avenir, son réel vœu, serait d’avoir un salon professionnel qu’il verrait se multiplier  un peu partout en Côte d’Ivoire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments