jeudi, janvier 28, 2021
No menu items!
Home Economie LE ‘’SÔSSÔ-FROUFROU’’, UN DÉLICE POUR LA RUPTURE

LE ‘’SÔSSÔ-FROUFROU’’, UN DÉLICE POUR LA RUPTURE

Kadidiatou Seïni est une native de Bongo, un village situé à quelques kilomètres de la ville d’Alépé. En bonne entreprenante, elle s’est lancée dans le commerce de beignets faits à base de haricots, communément appelés ‘’Sôssô-froufrou’’ en langue Malinké. Âgée de 32 ans, elle tient cette activité depuis 20 ans maintenant.

Installée derrière sa table, le dimanche 03 mai 2020, elle explique ses motivations pour ce commerce. Issue d’une famille de commerçants, elle a mis ses connaissances acquises dans ce domaine dès son adolescence. Selon elle, le moment favorable pour son activité est la période du jeûne musulman.
« Pendant ce mois de pénitence, la clientèle composée majoritairement de fidèles musulmans, afflue de partout », a-t-elle justifié. Dès le début de l’après-midi, elle sort les ustensiles dont elle a besoin.

Avec des beignets vendus au prix de 25 francs l’unité, elle fait une recette journalière de 3500 francs CFA. Avec un tel revenu, elle participe aux charges de sa famille. Dans un contexte où la crise sanitaire secoue toutes les activités socio-économiques, le commerce de Kadidiatou n’en est pas exclu. Son revenu quotidien est passé, depuis le début de la crise à 1500 francs CFA. Toutefois Kadidiatou ne compte pas baisser les bras.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments