mardi, janvier 26, 2021
No menu items!
Home Economie LE GAZ, L’’OXYGÈNE’’ DE VALY ET SOUALIO

LE GAZ, L’’OXYGÈNE’’ DE VALY ET SOUALIO

Avant le démarrage de leur commerce en 2016, Valy Coulibaly et son benjamin Soualio ont dû contracter un prêt auprès d’une micro fiance au quartier Sissoko de Daloa, où se trouve leur maison familiale. Le prêt obtenu, c’est dans la vente de bouteilles de gaz que les deux frères ont décidé d’investir. Pour ce faire, ils ont ouvert un dépôt qui s’est spécialisé dans la vente des bouteilles de type B6.

Chemin faisant, ils ont réussi à éponger leur dette auprès de la micro finance qui avait mis un prêt à leur disposition quatre ans plutôt. Ce samedi 30 mai 2020, l’aîné Valy nous a relaté leur début dans ce commerce qui leur permet aujourd’hui de vivre heureux. « Nous avons parcouru du chemin, avant de livrer du gaz. Au départ, nous étions de simples revendeurs des bouteilles B6. Avec le temps, c’est après le remboursement de notre dette, qu’on a su comment orienter notre commerce, de sorte à pouvoir le développer », s’est-il souvenu.

Aujourd’hui, les frères Coulibaly sillonnent les quartiers de leur cité pour fournir les dépôts en gaz butane. Ils assurent leurs opérations grâce aux tricycles et un véhicule de livraison. Même si Valy et Soualio ont refusé de faire les ‘’comptes’’ en notre présence, ils ont fait savoir que le commerce du gaz butane était un secteur propice, pour celui qui l’exerçait avec sérieux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments