mardi, janvier 19, 2021
No menu items!
Home Economie LE COMMERCE DE IRIÉ

LE COMMERCE DE IRIÉ

En cette période où la crise sanitaire liée au Covid-19 a interrompu les cours dans les écoles, Ange N’Doukoua a trouvé une manière d’occuper ses journées. Irié Ange N’Doukoua est un élève inscrit en classe de CM1 dans une école primaire de la ville d’Agnibilékro. Sa mère, Adjara Ouattara, est institutrice dans l’établissement qu’il fréquente. Mais compte tenu de la situation qui prévaut, elle s’essaie au commerce.

Disposant d’un réfrigérateur, elle confectionne des jus (bissap, gnamankoudji) qu’elle met en vente. Pour ce faire, elle a installé une petite table devant sa porte sur laquelle sont disposées des glacières d’eau et de jus, mais aussi des pots contenant des pains. Pour la gestion de ce commerce, elle a laissé le soin à son fils Irié qui passe ses journées derrière la table à superviser le bon fonctionnement de son activité. Les prix de ses articles, il les a bien retenus. Les sachets d’eau à 25 francs, les pots de jus à 100 francs et les morceaux de pain à 100 francs.

Le dimanche 10 mai 2020, il était en service au quartier Plateau. Se prononçant sur son activité Irié a laissé entendre que ce commerce est bien fructueux, car il arrive à écouler ses marchandises. De 08 heures à 17 heures, il peut avoir jusqu’à 5000 francs CFA comme gain. Selon Adjara qui est visiblement fière de son fils, le bénéfice des ventes permettra de renouveler la garde-robe de sa progéniture.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments