jeudi, janvier 28, 2021
No menu items!
Home Economie FIRMIN ‘’JETTE’’ SES CHAUSSURES POUR DES ÉPONGES

FIRMIN ‘’JETTE’’ SES CHAUSSURES POUR DES ÉPONGES

Se tourner les pouces à la maison, c’est une situation que Firmin Déabo a refusé de vivre après son échec dans le commerce de chaussures. Malgré la quarantaine révolue, il continue de croire en ses rêves et il se bat pour les réaliser. C’est pourquoi, ne trouvant pas son compte dans la vente de ses chaussures, il les a carrément rangées au profit des éponges.

Tentant de revenir à la surface, ce quadragénaire du quartier Huberson de Daloa, se déplace de quartier en quartier, afin de vendre à ses clients ses ‘’filets’’ multicolores pour leurs hygiènes corporelles. Ce mercredi 24 juin 2020, il a avoué avoir choisi ce commerce, pensant qu’il était plus rentable et moins fatigant. « Physiquement, je ne peux plus faire trop d’effort comme par le passé. Avant, j’entendais les gens dire que le commerce d’éponges ça rapportait gros. Mais, pour vendre, je dois marcher des kilomètres et ce n’est pas facile », a-t-il reconnu.

5000 francs CFA. C’est la somme avec laquelle il regagne très souvent son domicile au coucher du soleil, quand il a réussi à vendre au moins une dizaine d’éponges à 500 francs CFA le mètre durant la journée. « Dans mes ballades, je tourne jusqu’à ce que je puisse vendre 10 mètres d’éponges. Souvent, je vais au-delà. Mais quand j’ai atteint mon plafond, je cherche à rentrer pour me reposer », a révélé Firmin Débao. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments