mercredi, janvier 20, 2021
No menu items!
Home Economie AIMÉ LE FERRONNIER

AIMÉ LE FERRONNIER

Le lundi 20 avril 2020, Aimé Djè Bi est à l’œuvre dans son magasin de fabrication de porte métallique et de conteneur. Installé au quartier Port-Bouët 2, dans la commune de Yopougon, il s’estime heureux d’être son propre patron.

En effet, après 6 ans passés à Bonoua à apprendre le métier de ferronnier auprès d’Amadou Coulibaly, son formateur, il a pu économiser la somme de 400 mille francs pour ouvrir son magasin. Depuis 2 ans qu’il est en fonction, Aimé a confectionné plus d’une cinquantaine de conteneurs qu’il vend à 200 mille francs l’unité. De plus, il fabrique aussi des portails, des portes en fer au prix de 70 mille francs. Avec ce business, il arrive à se prendre en charge. « Ce que je gagne me permet de m’occuper de ma petite famille et on s’est même pris une maison », a-t-il ajouté.

Néanmoins, il dit rencontrer des difficultés dans l’exercice de cette activité, surtout en ces temps où le Covid-19 impacte tous les secteurs. Parfois, par manque de matériels, il n’arrive pas à respecter ses rendez-vous. Et si le travail est fait, nombreux sont les clients qui veulent un résultat sans payer. « Et quand c’est ainsi, ça n’arrange pas les affaires », s’est-il plaint. Confiant, il dit croire à un lendemain meilleur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments