mercredi, janvier 27, 2021
No menu items!
Home Consommateur UNE VOIE SANS LUMIÈRE

UNE VOIE SANS LUMIÈRE

Pour rallier leurs domiciles respectifs, les habitants des cités Lycée résidentiel et Gabriel d’Agnibilékro empruntent la voie principale qui traverse le quartier Lobikro, une nouvelle route construite depuis 3 ans. Si les automobilistes et piétons sont heureux d’emprunter ce chemin pendant la journée, il n’en est pas de même la nuit tombée.

En effet, les travaux au niveau de ce passage, se sont arrêtés au bitume. La lumière sur cette route est inexistante, hormis celle du jour. Une situation qui s’explique par l’absence de lampadaires en bordure de cette voie censée faciliter la vie aux résidents de cette zone. Comment les riverains cette cité de l’Indénié-Djuablin vivent-ils cette obscurité ? Certains se sont confiés à PepeSoupe, ce jeudi 14 mai 2020. Pour l’étudiant David Kouao, sans éclairage cette voie est un peu comme un gâchis. Il est allé plus loin en expliquant les mésaventures vécues par certains habitants en ce lieu. « À partir d’une certaine heure, les taxis refusent d’entrer dans nos quartiers à cause de l’obscurité. Du coup, les clients doivent rallier leurs domiciles en traversant le noir. Nous vivons des cas d’agression et de vol du fait de la nuit », a-t-il expliqué.

Quant au menuisier, Siaka Fofana, il a attribué cette situation à une négligence de la part des personnes chargées de l’exécution desdits travaux. « Je pense que ce travail est inachevé. On espère qu’avec le temps, les poteaux seront installés », s’est-il consolé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments